Ce concept de scénario de vie constitue avec celui des états du moi un des piliers de l’AT. Et il est particulièrement important dans les applications thérapeutiques. La définition type du scénario de vie est :  un plan de vie élaboré dans l’enfance, renforcé par les parents, justifié par les événements ultérieurs et culminant dans un choix privilégié.

Un plan précis avec un début un milieu et une fin. 

La fin est appelée le bénéfice du scénario. En étant adulte nous jouons notre scénario en choisissant inconsciemment des situations et comportements qui nous rapprochent le plus possible de notre bénéfice, notre fin, notre gain.

Le scénario est renforcé par les parents. 

In utéro, dès la naissance, nous appréhendons le monde à travers les échanges que nous avons avec nos parents. Ces derniers nous envoient en permanence des messages scénariques verbaux et non verbaux. Et ils constituent le cadre référentiel à l’intérieur duquel, enfant, nous allons prendre nos décisions scénariques.

Le choix est le résultat d’une décision prise dans la toute petite enfance.

Ce choix ne se fait pas de manière raisonnée. En faite il provient de l’interprétation ,au niveau émotionnel qu’enfant, nous avons fait de ce que nous avons perçu et vécu, du monde qui nous entourait. De fait l’interprétation provient de ressentis, de sentiments, d’un filtrage émotionnel personnel. Ce qui explique l’unicité des scénarios de chacun.

Le scénario est inconscient, il est dévoilé chez l’adulte par ses comportements. Mais il ne peut y accéder que par travail thérapeutique qui lui permet de le découvrir pas à pas pour pouvoir le définir consciemment.

Lorsqu’adulte nous rejouons les stratégies que nous avions élaborées étant enfant; nous dirons que nous sommes dans notre scénario. Et bien que nous y rentrons de façon impromptue et imprévisible il semblerait que 2 facteurs nous y prédisposent plus particulièrement.

Le stress ( si la situation du moment est perçue comme stressante, nous basculons plus facilement dans notre scénario ). Et la ressemblance (s’il existe une ressemblance entre une situation présente et une situation stressante de notre enfance).

La découverte de notre scénario est donc primordiale pour comprendre pourquoi nous nous comportons comme nous le faisons. Et pourquoi nous nous accrochons à notre scénario, qui correspond au niveau de l’enfant, au choix du moindre mal.  En vérité, inconsciemment, nous nous disons que si nous sortons de notre scénario il y a danger. Donc notre scénario est  vécu comme une solution connue, rassurante même s’il est douloureux voire catastrophique.

Rassurez-vous … Un bon nombre de décisions que nous prenons adultes sont dites prises hors scénario ou autonomes.