La sophrologie reste encore parfois floue pour beaucoup. Ici, je souhaite poser quelques réponses pour éclaircir cette question : qu’est-ce que c’est la sophrologie ?

La sophrologie, c’est « prendre conscience de »

Si on cherche la définition de conscience, nous avons :
– Connaissance immédiate de sa propre activité psychique (l’opposé de l’inconscient)
– Connaissance immédiate, spontanée (avoir, prendre conscience de quelque chose)

Prendre conscience de quoi ?

Au sens large de nous-même.
En effet lors des séances de sophrologie surgissent des sensations corporelles, des sentiments, des idées nouvelles. En prendre conscience est le premier job de la sophrologie.

Prendre conscience de nous – même, mais pourquoi ?

En nous-même, il y a nos ressources, nos compétences, nos capacités, nos valeurs. Et c’est bien cela que nous venons chercher, valoriser, mobiliser.

Ok prendre conscience de nous – même… Mais comment ?

La sophrologie repose essentiellement sur la phénoménologie existentielle. Aie. Oui. Ce mot est un peu costaud. Et les articles, les livres qui en découlent le sont tout autant. Je suis loin d’être moi-même une experte dans ce domaine.
Alors je vais rester dans ce qui nous intéresse en sophrologie de la manière la plus simple possible.

La phénoménologie existentielle, c’est l’apparition d’un regard nouveau sur les choses, sans idées préconçues.
Le phénomène, c’est ce qui apparaît spontanément à la conscience.

En clair, nous prenons conscience du phénomène, par exemple un picotement dans le pied avec un regard nouveau comme si c’était la première fois. C’est par le fait d’apprendre à capter nos sensations corporelles sans idées préconçues, sans attentes, avec un regard nouveau comme si c’était la première fois, débarrassé de nos conditionnement, de nos interprétations habituelles, que nous pouvons prendre conscience de nos compétences, nos capacités, nos valeurs, nos ressources. 

Ainsi acquérir et maintenir au quotidien autonomie, confiance en soi, harmonie physique et mentale.

La sophrologie, c’est une méthode simple & accessible, où l’on a 2 habitudes à mettre en place :

1 : répéter ; la sophrologie nécessite de l’entraînement, de la répétition, afin de prendre conscience de plus en plus finement de nous-même.
2 : vivre les séances dans notre corps.

Car finalement la meilleure façon de comprendre, connaître la sophrologie, c’est de le vivre. Vous pourrez lire des livres entiers sur le sujet, vous ne les comprendrez jamais autant que si vous vivez vos séances. Et que vous les répétez.

Est-ce plus clair maintenant ?